#NiPatrieNiPatron, épisode 1

En 2002 je ne votais déjà pas, je n’étais pas inscrit déjà et franchement, l’élimination de Jospin au premier tour, ça m’avait fait plutôt plaisir. Je n’avais fait aucune des manifs appelant à voter Chirac, pardon, à « faire barrage contre l’extrême-droite » et « la jeunesse emmerde le front national* » et « F comme fasciste et N comme nazi » et blablabla. J’avais été à la manif du premier mai et le nombre de drapeaux tricolores et d’ahuri.e.s braillant la marseillaise m’avait fait repartir très vite. Et on connaît la suite : Super Menteur élu avec 82% des suffrages exprimés et une bonne grosse politique de droite derrière. Bien. Quinze ans plus tard, ça donne quoi ? Je la fais rapide parce que ça ne mérite pas non plus d’y passer des heures tout ça. Un banquier d’affaire ultra-libéral, une réactionnaire xénophobe. Et les injonctions commencent…

Un pote a mis sur sa page fb le message du président de l’université de Bourgogne : adressé à tout le personnel et à tous les étudiant.e.s, ce texte d’un conformisme navrant appelle à bien voter, à voter Macron. Et il faudrait trouver ça normal ?

Faudra m’expliquer un jour. Ce sont les adultes qui votent non ? Ils et elles sont capables de choisir eux-mêmes. Alors fermez-la… C’est comme l’ahuri à la tête du PCF – oui, en 2017, le Parti communiste français existe encore, c’est super – appelle ses électeurs à voter Macron, mais il croit quoi ? Que qui que ce soit attend ses consignes pour savoir quoi faire ? En y réfléchissant, oui, le chef du PCF est sûrement persuadé de jouer un rôle historique d’une importance capitale… Pas d’ironie s’il vous plaît, lui et ses ami.e.s politiques et journalistes vont sauver la démocratie, ça ne fait aucun doute. C’est génial.

Le 7 mai, il y en a qui voteront Le Pen, pour plein de raisons. Il y en a qui voteront Macron, pour plein d’autres raisons. Ou les mêmes. Et plein qui n’iront pas voter ou voteront blanc et, quel que soit le résultat, on a cinq belles années d’émeutes à venir. Et ça, c’est la vraie bonne nouvelle. J’exagère. Fillon dégagé et le PS à 6,35% des suffrages exprimés (LOL), ce sont aussi de bonnes nouvelles.

A suivre, si le sujet continue à m’énerver…
Paris, le 24 avril 2017

*En fait non, souvent la jeunesse, qui n’est par ailleurs pas une catégorie sociologiquement très solide mais bon, la jeunesse souvent s’abstient, et une bonne partie vote fn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *