Archives du mot-clé noir désir

Noir Désir (Myriam) et moi (2)

Noir Désir, mais j’ai déjà essayé une fois de l’écrire, et je n’en ai pas fini avec eux, fut témoin et acteur de toutes mes étapes importantes ces 25 dernières années. Ce qui fait un peu beaucoup.

Au cœur il y a Myriam évidemment et je n’en parle jamais, à personne. C’est de l’histoire ancienne. Et je déteste les gens qui radotent. Les mêmes vieilles histoires, tout le temps. C’est insupportable… Myriam n’existe plus même si je la google encore tous les trois ou quatre ans une quelconque nuit où je suis seul et saoul à la maison ce qui m’a permis d’apprendre son mariage il y a déjà longtemps, en 2011 peut-être, à un ou deux ans près, je ne suis pas fan des précisions chronologiques, en Bretagne évidemment. Cela fait 18 ans que nous ne nous ne sommes ni croisés ni adressés la parole et ce fut la première femme de ma vie et sans aucun doute la plus déterminante.
Continuer la lecture de Noir Désir (Myriam) et moi (2) 

Noir Désir et moi (1)

Je ne sais par où commencer même si point et lieu de départ sont connus. Issoudun, 1987, dans la chambre de Yann D. Yann D, je l’aperçois encore une fois tous les deux-trois ans lorsque j’emmène mon fils en vacances chez ma mère, il est journaliste à la Nouvelle République maintenant. Je me rappelle, ce devait être  en 1992, il était en école de journalisme alors et faisait son stage aux Inrockuptibles, première formule, bimestriel en noir & blanc et chroniques impeccables. Les seuls à l’époque à pouvoir en France mettre les Pixies ou PJ Harvey en couverture – j’ai encore les numéros dans un placard proche. Je les relis parfois en diagonale. Je connais la plupart des textes par cœur. Il a décroché un stage, écrit une chronique de disque et j’ai alors pensé qu’il m’avait volé ma place. J’étais fait pour écrire là, c’était comme ma famille, mes grands frères idéaux. Ça ne s’est pas fait. Lui a fait une école de journalisme et moi non, j’ai fait d’autres choses et dans le désordre. Mais lieu et point de départ sont connus. Continuer la lecture de Noir Désir et moi (1)