Archives du mot-clé élection

#NiPatrieNiPatron, épisode 3

C’est rigolo comme c’est retombé l’appel à lutter contre le fascisme, les textes indignés sur facebook t’expliquant qu’il faut faire barrage à l’extrême-droite là tout de suite maintenant en allant déposer un petit bulletin Macron dans l’urne, que la démocratie est en danger et qu’il faut convaincre tout le monde, tes ami.e.s, tes amant.e.s, tes voisin.e.s, ton boulanger, la caissière du Casino, tes parents, tes enfants, tout le monde doit se mobiliser et sauver la patrie des droits de l’homme (oui, il est encore des personnes pour employer cette expression aujourd’hui), et c’est retombé d’un coup. On est sauvé je pense. C’est super. On a un nouveau chef, il est plus jeune que les précédents, souriant, il a du fric, il va réussir c’est évident, vaincre le chômage, la bête immonde et les aléas climatiques avec ses dents blanches et ses jolis costumes. Le néolibéralisme a gagné, le fascisme ne peut que se renforcer.

Continuer la lecture de #NiPatrieNiPatron, épisode 3 

#NiPatrieNiPatron, épisode 2

C’est un peu pénible à lire donc je ne les lis pas mais rien que de les voir passer jours et nuits c’est pénible, tous ces statuts facebook, tous ces éditos, toutes ces déclarations, ces slogans, ils se ressemblent tous, ils jouent tous la carte du chantage et de l’émotion, ils puent la morale et les bons sentiments, c’est Oui-oui vote aux présidentielles, ou Martine, comme vous voudrez, et c’est quand même super lourd, c’est à peu près aussi lourd que cette phrase est longue et encore, je me retiens, quand j’ai commencé à écrire je pouvais faire des phrases sans ponctuation qui courraient sur des cinq ou dix pages, je pense que c’est à cause de Bleu comme l’enfer de Djian mais bon, c’est une autre et ancienne histoire.

Continuer la lecture de #NiPatrieNiPatron, épisode 2 

#NiPatrieNiPatron, épisode 1

En 2002 je ne votais déjà pas, je n’étais pas inscrit déjà et franchement, l’élimination de Jospin au premier tour, ça m’avait fait plutôt plaisir. Je n’avais fait aucune des manifs appelant à voter Chirac, pardon, à « faire barrage contre l’extrême-droite » et « la jeunesse emmerde le front national* » et « F comme fasciste et N comme nazi » et blablabla. J’avais été à la manif du premier mai et le nombre de drapeaux tricolores et d’ahuri.e.s braillant la marseillaise m’avait fait repartir très vite. Et on connaît la suite : Super Menteur élu avec 82% des suffrages exprimés et une bonne grosse politique de droite derrière. Bien. Quinze ans plus tard, ça donne quoi ? Je la fais rapide parce que ça ne mérite pas non plus d’y passer des heures tout ça. Un banquier d’affaire ultra-libéral, une réactionnaire xénophobe. Et les injonctions commencent…
Continuer la lecture de #NiPatrieNiPatron, épisode 1